C’est ce qu’on ne fait pas quand on fait de la moto.

Catégories Info

moto  photo1) Regardez où vous placez les roues : « Faux pour garder les yeux sur la roue avant, la moto est aussi conduite avec votre vue et va là où le pilote regarde. Vous devez inspecter la route pour voir les dangers à temps, en utilisant également une vision périphérique afin d’élargir la zone d’observation autant que possible.

Retrouvez des informations supplémentaires ici concernant les intercoms motos.

2) Manœuvrer brusquement : « La moto doit être conduite, pas brouillée. Il arrive, par exemple, qu’il faille freiner d’urgence, si vous appuyez violemment sur les freins, la chute est presque assurée. Il faut se rappeler que l’accélérateur et le frein ne sont pas des interrupteurs « on/off » et qu’ils doivent donc être modulés en fonction de vos besoins ».

3) N’utilisez pas votre poids corporel : « Faux d’être nerveux en conduisant, à chacun de nos mouvements correspond une réaction de mouvement. L’attitude doit être comprise et gérée, avec le mouvement des poids. C’est pourquoi il est important de savoir aussi comment utiliser le frein arrière : avant d’utiliser le frein avant, il suffit de pincer le frein arrière pour ne pas transférer trop de charge vers l’avant ».

4) Prenez trop de choses pour acquis : « Dans l’incertitude, je vous conseille toujours de vous considérer invisible lorsque vous êtes en déplacement : parfois vous avez l’impression d’avoir été remarqué par le conducteur en service qui va traverser l’intersection. Puis à la dernière, on se rend compte qu’il avait trop de pensées dans sa tête pour nous voir arriver. Les autres usagers de la route représentent un danger et nous devons être prudents.

5) Sur la route comme sur le chemin : « Pour aller vite il n’y a qu’un seul endroit convenable et c’est le chemin. Sur la route, il faut voyager sans oublier les règles. C’est aussi parce que c’est la seule façon de profiter du voyage, en étant capable de regarder le paysage. Vous avez besoin d’un interrupteur mental : mode « rapide » sur la piste, mode « plat » sur la route et pensez à l’utiliser correctement !